Cet hiver, j’ai remanié ma formation « Animer un atelier avec la méthode le geste de peindre ». J’ai classé près de huit mille photographies des tableaux récents de l’Atelier de Charenton et de l’école Montessori. Pour montrer leur caractère universel, je les mets en parallèle avec des dessins spontanés provenant de différents horizons, du monde entier (j’ai forcément fait une sélection). Autant dire que nous remontons aux origines de la peinture libre et traversons les cultures et le temps.
Du 17ème siècle à nos jours, philosophes, pédagogues, professeurs et psychanalystes nous apportent des trésors de connaissances, d’ouverture et d’émotion.

De l’émotion, nous en avons également en explorant la couleur, source de vitalité et de bonheur. Double émotion des stagiaires lorsque je transmets l’expérience de Madeleine (handicapée), qui peint a 84 printemps. Les grandes nouveautés du stage cohabitent avec mes basiques :
• les outils de Communication Non Violente (CNV)
• les apports de la psychologie des apprentissages
• l’écoute active
• la remise en cause

Les stagiaires sont acteurs de leur formation, d’ailleurs, on est souvent debout puisqu’on est en petit groupe. On interagit, on réfléchit, on se questionne, on se corrige. On se corrige et on avance. Lors des réunions-bilan personnalisées, on améliore ses compétences. A vous de jouer !

Une évaluation de vos points forts et de vos points à renforcer, clôture les cinq jours. Si l’on veut, on emporte la charte de la méthode pour garder le fil de la formation. Voulez-vous recevoir le programme du stage ?

Le logo prêt à l’usage pour mes stagiaires

En savoir plus

Pin It on Pinterest