Rien ne pouvait déranger son plaisir et sa concentration qui, celle-ci, était optimale. L est entraînée à la peinture libre puisqu’elle peint à l’Atelier de Charenton depuis ses quatre ans ; elle en a onze.
Pour peindre sa danseuse, L a eu besoin de temps… cinq cours de peinture. Sur ses cinq grandes feuilles que je lui installais à chaque fois, elle a utilisé de nombreux mélanges de couleurs pour peindre, par exemple, la tenue rose clair de la danseuse. Le serre-tête de la ballerine est composé de tout petits points. Au plancher du tableau, remarquez les fleurs qui ressemblent à celles que l’on peut voir à la fin d’un vrai spectacle.

Tableau réalisé sans thème, ni modèle selon la tradition de l’Atelier de Charenton.

En savoir plus

Pin It on Pinterest