Valérie. A que j’ai formée pour animer un atelier, a pu installer son atelier de peinture à l’hôpital au sein d’un Centre d’action médico social précoce (CAMSP) de la banlieue parisienne. Des enfants de quatre à six ans, souffrant de troubles du comportement et de troubles modérés de la relation, ainsi que leurs fratries pratiquent le Geste de peindre. Après une année d’ateliers, Valérie m’a demandé, par l’intermédiaire de sa structure, de superviser son travail. J’ai observé sa séance et j’ai peint, puis, avec l’équipe du centre, nous avons repris les grands principes de la méthode, tout en sachant que les enfants en difficulté ne sont pas autonomes en un clin d’oeil et que Valérie les accompagne beaucoup dans leurs gestes.

C’est vraiment impressionnant de voir l’évolution des enfants dans l’atelier de peinture du centre social. Ils s’affirment, s’expriment, se concentrent et entrent en contact les uns avec les autres. Leurs tableaux ont également changé. Les signes universels que vous nous avez appris en formation se retrouvent sur la plupart des feuilles. De l’avis de l’équipe soignante, cette pratique aide les enfants aux besoins spécifiques. 

Qui hésite encore à remuer ciel et terre pour proposer un atelier de de libre expression à l’hôpital ?

 

En savoir plus

Pin It on Pinterest