Les mamans de L’Atelier de Charenton sont jeunes : 25-45 ans, grosso modo. Nous avons aussi des grands-mères qui inscrivent leurs petits enfants. Ces femmes sont des avant-gardistes : elles ont un point de vue sur l’éducation et cherchent des activités différentes et enrichissantes.

On se voit plusieurs fois dans l’année mais la grande rencontre se passe en fin d’année scolaire. En juin, elles viennent me rencontrer à l’atelier et voir les tableaux de leurs enfants… J’ouvre la pochette : et là, ce sont des trésors de créativité, des heures de jeu, des moments d’exception. Les mamans sourient, se souviennent (de leur propre enfance), s’intéressent et remarquent :

La maman de Victoria découvre que sa fille “peut ici, occuper tout l’espace de sa feuille”. Une grand-mère s’émeut de voir “la vie de ses petits enfants défiler sous ses yeux et de sentir leur liberté”. Elisabeth s’attendrit… Sa fille Eva “s’amuse à reproduire le petit chien qu’elle aime tant”.

Yasmine, maman de Ilan : “depuis 5 ans que nous vous connaissons, nous n’interprètons plus les dessins de nos enfants” !!!
Carole, apprécie de savoir que “sa fille n’est pas obligée de remplir sa feuille ou de faire un fond”.

Karen Demaison, mère d’un petit peintre, comprend si bien la démarche de l’atelier que je lui ai demandé de répondre à des questions sur l’enfance, ici.

 

En savoir plus

Pin It on Pinterest