J’ai donné une conférence sur la peinture et créativité libre des enfants au café de l’école des parents. Des professionnels de l’enfance et quelques parents étaient réunis pour la projection. Pour rendre mon propos vivant, j’apporte des mini pots de gouache, des pinceaux et la vitrine de l’atelier en miniature.

Un débat a suivi dont voici les principales remarques :

Pensez-vous que l’on puisse donner un thème aux enfants dans le cadre de votre atelier ?
Pourquoi en donner ? J’ai créé l’Atelier pour donner de la liberté et pour que les enfants découvrent une relation aux autres agréable et dénuée de compétition. Le lieu tel qu’il est conçu et l’expression libre marchent ensemble. Quand vous proposez un thème, vous dirigez.

Comment faire à la maison avec l’enfant qui veut mélanger les couleurs sur sa feuille ?
Pour éviter de salir tous les pinceaux, je vous conseille de fabriquer le mélange à part, puis l’enfant peint sur la feuille avec un pinceau réservé à cet effet. Comme à l’atelier.

Quand même les tableaux appartiennent à l’enfant … il accepte de les laisser à l’atelier ?
En général, oui. En même temps, le parent guide son enfant vers une activité particulière. Il peut lui expliquer qu’il a choisi un endroit intime pour qu’il s’exprime et si le parent joue le jeu, l’enfant profite bien.

Vous donnez les consignes à tout le groupe avant, sur le Geste de peindre par exemple ?
Non. Je m’adresse à chaque individu en fonction du besoin et de la capacité de chacun.

Avez-vous été formée pour animer votre atelier ?
Ma formation est un tout : depuis mon enfance jusqu’à aujourd’hui dans mon école nouvelle de peinture, en passant par des formations spécifiques et les expériences. D’ailleurs dans les formations de l’Atelier de Charenton, plus que de savoir,  je parle de savoir-faire, de savoir-être, d’être tout court et d’autonomie !

Ce qui s’est dit en aparté à la fin de la conférence

Une psychologue est intéressée par le Geste de peindre comme outil dans la relation adultes/enfants et envisage de suivre notre formation.
Une illustratrice : “je vois où voulez en venir … à respecter l’enfant comme un individu unique.”

En savoir plus

Pin It on Pinterest